Réduire le gaspillage

Réduire le gaspillage
Processus de conception sans heurts

La théorie classique du Lean Production distingue sept types de gaspillage. Ces types de gaspillage peuvent être identifiés dans chaque entreprise manufacturière, car il existe un certain nombre d'activités sans valeur ajoutée dans la production. Celles-ci interfèrent avec le bon fonctionnement des processus. Haberkorn vous aide à simplifier les processus et donc à reconnaître et minimiser les activités sans valeur ajoutée dans votre entreprise.


Les 7 types de gaspillage

Processus complexes

Un exemple de processus complexes est celui des procédures d'approbation en plusieurs étapes pour les achats de biens de faible valeur. Il en résulte plus d'efforts dans le processus qu'il n'en faut pour obtenir le résultat.

Stocks élevés

Des stocks élevés entraînent des coûts d'investissement élevés, augmentent les efforts de gestion d'entrepôt et les temps de recherche. De plus, ils se présentent souvent comme des stocks de sécurité afin d'intercepter les problèmes avec d'autres processus.

Des longues distances

Les longues distances ou les mouvements inutiles sont un autre aspect qui réduit la productivité. D'une part, il y a des mouvements pour aller chercher les produits en dehors de la largeur de préhension, jusqu'à l'allée du distributeur central d'outils.

Potentiel inutilisé

Le potentiel inutilisé se traduit, par exemple, par une surcapacité, qui peut entraîner une surproduction et donc des stocks et des gaspillages élevés. Les connaissances et les qualifications inutilisées des employés sont également gaspillées lorsqu'ils doivent exécuter des tâches simples au lieu de résoudre des tâches exigeantes.

Attendre

Pendant les temps d'attente, les employés sont obligés d'attendre pour une raison quelconque et aucune valeur ajoutée ne peut donc être créée sur les produits. Les temps d'attente peuvent survenir lorsqu'il y a trop peu de matériel sur le lieu de travail ou lorsque les étapes du processus en amont ne sont pas terminées.

Vérification et contrôle

Le gaspillage réel est constitué de pièces défectueuses ou inutilisables pour lesquelles le processus de fabrication doit être répété en tout ou en partie. De plus, la détection du défaut à elle seule n'est pas une activité à valeur ajoutée.

Transport et prodution

Le transport des produits est un gaspillage nécessaire, car les matériaux doivent inévitablement être transportés entre les étapes de production. Cependant, ce processus est souvent associé à des activités qui entraînent des gaspillages, par exemple lorsque les produits doivent être cueillis ou comptés.